Photo de jungle

Pour ou contre le télétravail

Pour ou contre le télétravail ?

Le télétravail, qui consiste à travailler depuis son domicile et non sur un lieu de travail dédié, est une pratique qui a vu sa popularité croître en 2020 en raison de la crise du coronavius – les mesures sanitaires incitant les gens à rester chez eux autant que possible. Aujourd’hui, cette pratique se popularise mais beaucoup de personnes, autant chez les employés que chez les patrons, restent réticents.

 

 

            Un risque pour l’employeur…

 

Le premier problème qui se pose avec le télétravail est l’absence de séparation nette entre la vie privée et la vie professionnelle. En travaillant chez soi, il est facile de se laisser déborder par les impératifs du quotidien (récupérer les enfants, faire son ménage, préparer à manger… ) et se retrouver désorganisé. Même sans parler des impératifs, il est difficile de se conditionner à travailler dans un environnement qui n’est pas fait pour ça. Mais s’il est facile de se laisser distraire de son travail, il est également facile de se laisser submerger par ce dernier.

 

            Comme pour l’employé !

 

En effet, l’intérêt du télétravail étant en partie la flexibilité des horaires, on peut aisément décider de se dégager un après-midi pour honorer un rendez-vous et rattraper le travail le soir, le week-end, les jours fériés… Et se retrouver ainsi à faire des heures supplémentaires non déclarées, sans même s’en rendre compte.

 

 

            Et l’esprit d’équipe dans tout ça ?

 

En plus d’être un risque pris par l’employé comme par le patron de voir la vie privée et la vie professionnelle se mélanger, le télétravail peut nuire à l’unité d’une équipe de travail. En effet, difficile de communiquer et de collaborer ensemble de manière harmonieuse quand on ne voit pas ses collègues et que nos seuls échanges se font par écrit ou, au mieux, par visioconférence.

 

 

            Télétravail ou travail vert

 

Pourquoi faire du télétravail, dans ce cas ? A première vue, il n’y a pas beaucoup d’intérêt, ni pour la boîte ni pour ses employés. Pourtant, outre les intérêts sanitaires évidents, le télétravail a ses attraits !

D’un point de vue pragmatique, le télétravail est une excellente chose pour l’économie et l’écologie. Pas besoin d’alimenter en énergie un lieu de travail (utilisée pour alimenter les ordinateurs, la lumière, mais aussi le frigo quand il y en a un, le distributeur, la machine à café, etc), pas besoin non plus de faire le trajet pour se rendre sur son lieu de travail tous les jours. Gain de temps et d’énergie, donc, et la planète dit merci !

 

 

            Libres et heureux

 

Le télétravail permet à l’employé de gérer son emploi du temps comme bon lui semble, ce qui peut être néfaste, mais pas nécessairement. En effet, le télétravail permet une liberté d’action impossible à obtenir en bureau, et permet naturellement aux employés d’être plus sereins. L’autonomie ainsi gagnée augmente le niveau de confiance de chaque employé et améliore nettement leur qualité de vie. De plus, le télétravail enlève la pression du présentéisme, qui nuit aussi bien aux intérêts du salarié que de l’entreprise.

 

 

            Et maintenant ?

 

Finalement nous n’avons pas répondu à la question initiale : pour ou contre le télétravail ? La réalité est que ça dépend ! Le télétravail demande une organisation particulière qui ne convient pas à tout le monde. Idéalement il faudrait que la personne en télétravail ait chez elle un bureau consacré : il est important pour le cerveau de différencier lieu de vie et lieu de travail, même s’il s’agit seulement d’une pièce dans la même maison. Ne pas dissocier l’endroit où l’on se détend, divertit et l’endroit où l’on travaille nuit à la concentration et à la productivité.

Il faut également être extrêmement rigoureux pour réussir à faire correctement la distinction entre vie privée et vie professionnelle afin de ne pas laisser l’une empiéter sur l’autre – une distinction qui se fait plus facilement lorsque l’on travaille en bureau.

 

Si vous souhaitez vous lancer dans le télétravail, que vous soyez employeur ou employé, il est conseillé d’y aller progressivement : d’abord une journée de télétravail et le reste de la semaine en présentiel, afin de s’habituer et prendre ses marques. Idéalement, il faudrait garder au moins une journée par semaine en présentiel afin de garder une équipe soudée.

Le recrutement automatisé