Préparer sereinement son entretien d’embauche

Voir tous les articles

Préparer sereinement son entretien d'embauche

Vous cherchez un emploi mais l’entretien d’embauche vous effraie ? Vous pensez que la concurrence sera trop rude ou au contraire vous pensez que votre seule présence suffira à subjuguer les recruteurs et qu’il n’est donc pas nécessaire de faire plus d’efforts ? Dans tous les cas, vous avez tort. L’entretien d’embauche se prépare, peu importe votre situation, et une bonne préparation vous permettra de vous démarquer.

 

Réussir son entretien téléphonique.

 

De deux choses l’une : soit vous appelez directement le recruteur, soit vous envoyez votre candidature et vous attendez qu’on vous rappelle.

Dans le premier cas, montrez-vous assuré. Vous appelez pour vous vendre, et si vous espérer obtenir un entretien d’embauche à la suite de votre appel, vous devez montrer au recruteur que vous êtes la perle rare. Si vous répondez à une offre existante, demandez le plus de renseignements possibles sur le poste afin de montrer votre implication et votre bonne volonté.

Dans le cas où le recruteur vous rappelle, félicitez-vous ! Cela veut dire que votre candidature a retenu son attention. Il vous faut désormais la maintenir : si vous avez postulé à plusieurs offres, ayez pris soin de noter toutes les informations relatives à chaque offre, de sorte de n’être pas pris de court lors de l’entretien téléphonique. Si vous confondez deux offres d’emploi, c’est un mauvais départ. Au contraire, si vous réagissez en savant immédiatement d’où vient le recruteur qui vous appelle et que vous enchaînez en demandant des précisions sur le poste et en donnant vos disponibilités pour un entretien physique, vous passez pour quelqu’un de fiable et de motivé. C’est un excellent point !

Maintenant que vous avez réussi la première étape, vous pouvez vous préparer pour l’entretien physique.

 

Bien se renseigner sur l’entreprise

 

A cette étape du recrutement, vous avez normalement récolté quelques informations sur l’entreprise dans laquelle vous postulez. Mais pas suffisamment.

Connaissez-vous l’organigramme de la société dans laquelle vous postulez ? Êtes-vous bien sûr de connaître ses produits, ses services, mais aussi ses concurrents, sa culture ?

S’il est évidemment essentiel de savoir parler de vous, de vous valoriser et d’expliquer en quoi vous seriez un bon atout pour l’entreprise, ne négligez pas la personne qui se trouve en face de vous. Renseignez-vous sur la personne qui vous fera passer l’entretien, afin de cibler au mieux ses attentes. LinkedIn et Viadeo seront vos amis pour cette étape : ils vous permettront de savoir qui sont les employés de l’entreprise où vous postulez, et vous pourrez même en apprendre sur le dirigeant, ce qui n’est pas négligeable !

 

Bien préparer le jour J

 

Une fois vos connaissances sur l’entreprise rassemblées, vous pouvez vous équiper de tous vos documents nécessaires et vous mettre en route. Prenez avec vous votre CV, votre pièce d’identité, vos diplômes… en bref, toutes les pièces justificatives qui vous sembleront pertinentes, ainsi qu’une liste de références. Notez si possible le contact de vos employeurs précédents (nom, fonction et numéro) et n’hésitez pas à donner cette liste dès le début de votre entretien, afin de montrer à votre employeur que vous êtes confiant et de bonne volonté. Evidemment, si vous postulez pour un premier emploi, nul n’attend de vous que vous ayez déjà des références à présenter.

Renseignez-vous également sur le lieu de rendez-vous : préparez le trajet, si vous y allez en voiture repérez les parkings à proximité, et faites en sorte de ne pas arriver en retard. Être légèrement en avance peut prouver à votre recruteur que vous êtes motivé et désireux de faire vos preuves au plus vite, mais attention à ne pas arriver à trop tôt pour ne pas perturber l’emploi du temps de votre potentiel employeur et le mettre dans une position délicate !

 

 

Enfin, n’oubliez pas que l’entretien d’embauche est un échange, alors n’hésitez pas à vous renseigner sur votre recruteur, à l’interroger sur ses intérêts, ses projets, ses motivations. Pourquoi travaille-t-il dans cette entreprise ? Depuis combien est-il en poste ? S’y sent-il bien ? Ses questions sont intéressantes à poser, d’abord pour établir un lien de confiance entre vous et le recruteur, mais aussi pour vous projeter dans l’entreprise et vous assurer que vous y serez à votre aise. Si vous avez un doute dès l’entretien, rien ne sert de persévérer dans une voie qui nous conviendra pas !